Fracturation hydraulique : géothermie et exploitation pétrolière ne sont pas comparables

Actu-environnement.com – Philippe Collet – 3 juin 2013

Les opposants au gaz de schiste estiment que la fracturation hydraulique appliquée à l’exploitation pétrolière induit un risque « essentiellement chimique » de contamination du sous-sol, alors qu’en géothermie le risque est « essentiellement sismique ».

Pour lire la suite

Publicités